Nous vous recommandons
Annonce
 
Bride Stories 1 à...
Par Bazar du manga

22 Très bon Aujourd'hui
Annonce
 
Innocent 1 à 3 (s...
Par Bazar du manga

16 Très bon Aujourd'hui
Annonce
 
Blissful Land 1 à...
Par Bazar du manga

20 Très bon Aujourd'hui
Nous vous recommandons
Annonce
 
Peleliu 1 à 4 (so...
Par Bazar du manga

22 Très bon Hier
Annonce
 
Manchuria Opium Sq...
Par Bazar du manga

22 Très bon Hier
Annonce
 
Les Amants sacrifi...
Par Bazar du manga

15 Très bon Hier
Nous vous recommandons
Annonce
 
Reine d'Egypte 1 ...
Par Bazar du manga

20 Très bon Hier
Annonce
 
Arte 1 à 4 (soit ...
Par Bazar du manga

20 Très bon Hier
Annonce
 
My Hero Academia 1...
Par Bazar du manga

75 Très bon Hier
Le bazar du Manga
Nos dernières entrées en stock

Critique du manga L'attaque des titans



Hajime Isayama
29 (en cours)
17/20
Pika Édition
Shonen
6.95€


La critique de Novanta :
Publié le 29/10/2019
Note de la critique : 17/20

L’histoire démarre dans un monde post-apocalyptique loin de tous les standards connus où l’humanité manque de se faire décimer par une nouvelle espèce des plus étranges.

Les titans, puisqu’il faut les nommer ainsi sont des monstres humanoïdes se nourrissant exclusivement d’humains et qui mesurent des tailles variables, pouvant aller d'un mêtre à 15 mètres de haut.

Pour survivre l’Homme érige trois murs de 50 mètres en forme de cercle, les murs Maria, Rose et Sina, qui vont les protéger de cette menace pour un temps.

Un siècle plus tard apparaît alors un titan bien plus grand que la normale, le Titan Colossal qui, haut de ses 60 mètres va ouvrir une brèche dans le mur Maria à la porte de Shiganshina, permettant aux titans de reprendre leurs massacres.

C’est ainsi qu'Eren Jäger, notre héros, verra sa mère être dévorée vivante par un titan, nourrissant en lui une envie irrepréssible de vengeance et marquant ici le point de départ d'une longue et complexe histoire...

L’attaque des titans où Shingeki No Kyojin est présenté comme Shonen mais il est réellement à la limite d'un Seinen tant les scènes violentes sont légions.
L’histoire très simple au tout début est axée sur Eren Jaeger, un jeune garçon souhaitant éradiquer tous les titans à la suite de la mort de sa mère dévorée vivante par les sus-nommées titans.

L’auteur, Hajime Isayama, nous offre un début très mouvementé ou nous entrons tout de suite dans le vif du sujet, à savoir les intéractions entre nos héros et les mystérieux titans.
Le manga est découpé en plusieurs grandes phases et s'averera subtil et complexe.

Nous commençons dans les premiers tomes par de grosses scènes d'actions plantant le décor et présentant les principaux protagonistes.

Viendront par la suite les explications et les révelations.

 

L'auteur alternera avec brio les différents arcs nous gardant toujours captivé par la singulière histoire. Isayama cultivera tout au long de son histoire (actuellement en 28 tomes), de nombreux mystères et soulevera de nombreuses pour tout ses lecteurs.

Qui sont donc les fameux titans, quelles sont leurs origines, quelles sont les chances des hommes devant ces innombrables créatures à la force surhumaine ?

Sans dévoiler l'intrigue, soyez sur que vous ne resterez pas insensible aux nombreuses révelations dispensés avec soin par l'auteur au fur et à mesure du déroulement de son histoire.

Pour ce qui est du dessin, le trait singulier mais réaliste de l'auteur sublime l'histoire. Les décors sont parfaitement réalisés, variés et détaillés à souhait.

C’est un plaisir de lire des tomes de cette qualité et de contempler tous les détails présents sur les dessins proposés.

Du côté des personnages, malgré une approche classique et des caractères facilement identifiables aux premiers abords, ceux ci s'averreront complexes.

Aucun personnage ou presque n'est ici au hasard et chaque protaganiste aura son rôle à jouer dans l'histoire, son passé trouble et ses secrets explosifs revelés aux moments clés.

Les personnages sont ici attachants, charismatiques, fins et suffisamment nombreux pour que tous les lecteurs y trouvent leurs comptes.

Force est également de souligner que de nombreux personnages dit secondaires se reveleront plus héroique que notre protaganiste principal.



Venons en maintenant au point faible de la série car malgré le ton dithyrambique employé jusqu'ici, j'en trouve bien un.

Ainsi à partir des derniers tomes sortis, l'auteur perds son rythme effrené et traine en longueur sur des flashbacks, revenant sur de nombreuses ellipses et quittant le récit principal.

Pas de panique toutefois, la série reste une des toutes meilleures que j'ai pu lire dernièrement. Les tomes s'enchainent à un rythme frénétique et le côté imprévisible de l'auteur nous amène à penser que le meilleur pourrait bien être à venir...


Je noterais donc ce manga 17/20 : l’univers du manga est inattendu, indescriptible et complètement différent de tous les standards connus.

Les personnages sont des piliers pour l’histoire.
L’intrigue est parfaite jusqu’au bout, nous menant par le bout du nez, on ne s’attend absolument pas aux événements.
Pour finir les dessins évoluent de tomes en tomes.





Auteur de la critique : Novanta

Sa page instagram : https://instagram.com/novantablog

Son twitter : https://twitter.com/novantablog